Fontaine Primitive

C’est un voyage sonore qui ne se termine pas, qui recommence à chaque nouvelle escale, nourrit du passé. Des sonorités uniquement percussive et vocales pour faire ressortir chez l’humain, son côté tribal, fondamental et instinctif. Telle une vieille fontaine, cette musique puise sont inspiration à la source pour la faire jaillir à la surface et la partager ensemble. C’est un débat, un échange, un moment de vie au présent.

 

It’s a journey of sound that doesn’t end, that starts again with each new stop, feeding off the past. Only percussive and vocal sounds to bring out the tribal, fundamental and instinctive side of the human. Like an old fountain, this music draws its inspiration from the source to bring it to the surface and share it together. It is a debate, an exchange, a moment of life in the present.

Presse / Press

Ce projet, né en 2016, est dirigé par le multi-instrumentiste Yann Hunziker. L’objectif du compositeur est de mélanger deux mondes sonores : la percussion et la voix.

C’est avec ces derniers que la musique naquit. La voix, tout le monde s’en sert pour parler, crier, pleurer, etc. Des sons percussifs, tout le monde en crée, à commencer par le simple bruit des pas sur le sol. Ces deux outils ont des possibilités infinies de sons et d’expressions.

Fontaine Primitive cherche à projeter au public une force intense et brute qui est ancrée dans le corps de tous les humains.

Chaque composition explore divers concepts rythmiques et sonores en s’inspirant des idées de compositeurs comme par exemple Steve Reich ou John Cage. Steve Reich a dit : «Ce qui m’intéresse, ce sont des processus que l’on puisse percevoir. Je veux être à même d’entendre un processus dans son déroulement sonore ». Fontaine primitive tant à travailler dans ce sens là. Nous cherchons  un moyen d’emmener un large public dans la composition, avec la musique. Les modes de compositions où les sons utilisés n’étant pas forcément très habituels, la musique se doit d’être une invitation, c’est à dire laisser une porte ouverte pour toutes les personnes qui ne connaitraient pas ce monde musical.

Un autre aspect important est de travailler au maximum avec l’espace du lieu où le concert se déroule, sachant qu’un lieu a de fortes répercussions sur le son.

Pour le choix des textures vocales, les chanteurs et chanteuses utilisent autant la technique issue de la tradition de la musique classique que des musiques actuelles. Les autres musiciens jouent de la batterie et des percussions traditionnelles comme les congas ou les bongos mais également beaucoup de petites percussions créent par Yann Hunziker, comme des maracas en balles de ping-pong ou des plaques de tôles.

This project, born in 2016, is directed by the multi-instrumentalist Yann Hunziker. The composer’s objective is to mix two sound worlds: percussion and voice.

It was with this two universes that music was born. The voice, everyone uses it to speak, shout, cry, and so on. Percussive sounds, everyone creates them, for example with the simple sound of footsteps on the floor. These two tools have infinite possibilities of sounds and expressions.

Fontaine Primitive seeks to project to the public an intense and raw force that is anchored in the bodies of all humans.

Each composition explores various rhythmic and sound concepts inspired by the ideas of composers such as Steve Reich or John Cage. Steve Reich said: “I am interested in perceptible processes. I want to be able to hear the process happening throughout the sounding music”. Fontaine Primitive works in this sense. We are looking for a way to bring a wide audience into the composition, with the music. The modes of composition or the sounds used are not necessarily very usual, the music must be an invitation, that is to say to leave a door open for all the people who would not know this musical world.

Another important aspect is to work as much as possible with the space of the place where the concert takes place, knowing that a place has high impact on the sound.

For the choice of vocal textures, singers use classical and contemporary music techniques. The others musicians play drums and traditional percussions like congas or bongos but also many small percussions created by Yann Hunziker, like maracas with ping-pong balls or sheet metal plates.

Biographie des musiciens

Lukas Briner (1991)

Il commence la batterie à l’âge de 9 ans. Après une année d’école préprofessionnelle à Lucerne, il intègre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne, où il étudie la batterie chez Marcel Papaux. Par la suite il s’inscrit en Master de Composition dans le cadre duquel il prend des cours avec Emil Spanyi et Jacques Demierre. Actif dans divers groupes, dont plusieurs formations jazz et l’ensemble de musique klezmer/balkan Pamplona Grup pour lequel il écrit également, il a l’occasion de se présenter entre autres au Montreux Jazz Festival, aux Winterthurer Musikfestwochen et au Sunset/Sunside à Paris, et de partager la scène avec Pierrick Pédron, Pascal Auberson et The Fridge. Il finit actuellement son Master de Pédagogie à la Haute Ecole de Lucerne et suit des cours de batterie chez Norbert Pfammatter et Gerry Hemingway.

 

He started playing drums at the age of 9. After a year of pre-professional school in Lucerne, he joined the « Haute Ecole de Musique de Lausanne », where he studied drums with Marcel Papaux. He then enrolled in a Master’s degree in Composition, where he took courses with Emil Spanyi and Jacques Demierre. Active in various groups, including several jazz groups and the klezmer/balkan music ensemble Pamplona Grup for which he also writes, he has the opportunity to perform at the Montreux Jazz Festival, the Winterthurer Musikfestwochen and the Sunset/Sunside in Paris, and to share the stage with Pierrick Pédron, Pascal Auberson and The Fridge. He is currently finishing his Master of Pedagogy at the « Haute Ecole de Lucerne »  and is taking drums lessons with Norbert Pfammatter and Gerry Hemingway.

Flora Agéron

Elle commence son cursus musical par la flûte traversière puis le chant à l’âge de 10 ans. Elle se confronte jeune à la scène et cela lui donne rapidement envie de faire de la musique son métier. Après 5 ans au Conservatoire d’Annecy dans la classe d’Eva Kiss, la soprano intègre la Haute Ecole de Musique de Lausanne en 2014 dans la classe de Stephan MacLeod puis de Hiroko KAWAMICHI. Elle se forme lors de masterclass avec Robert Expert, Heidi Bruner ou encore Rapahël Sikorski.
Elle a chanté comme soliste dans le Stabat Mater de Pergolesi et dans diverses productions comme l’Enfant et les Sortilèges de RAVEL ou encore Le dialogue des Carmélites de POULENC.

 

Actuellement en Master d’interprétation lyrique, elle a ses propres projets musicaux comme un duo chant-piano avec un programme humoristique d’air d’opéras français. Elle s’intéresse aussi particulièrement à la fusion des esthétiques musicales et les rencontres d’horizons musicaux différents. Elle a donc créé un ensemble de musique baroque et jazz.

 

Motivée par l’envie de faire découvrir à un public le plus large possible et aussi aux plus jeunes le répertoire qu’elle affectionne, elle a co-créé avec sa collègue et amie Maïté Prompsy le spectacle Le Secret de l’aurore.

 

She begins her musical curriculum with the transverse flute and then the singing at the age of 10. She confronts young to the stage and that quickly makes her want to make music her profession. After 5 years at the Annecy Conservatory in the class of Eva Kiss, the soprano joins the « Haute Ecole de Musique de Lausanne » in 2014 in the class of Stephan MacLeod , then Hiroko KAWAMICHI. She trained during masterclasses with Robert Expert, Heidi Bruner and Rapahël Sikorski.
She sang as soloist in Pergolesi’s Stabat Mater and in various productions such as The Child and the Spells of RAVEL or The dialogues of the Carmelites by POULENC.

 

Currently in Master of Lyric Interpretation, she has her own musical projects as a singing-piano duo with a humorous program of French opera arias. She is also particularly interested in the fusion of musical aesthetics and encounters of different musical horizons. She has therefore created an ensemble of baroque and jazz music.

 

Motivated by the desire to make the widest possible audience discover the repertoire she loves, and also to the youngest, she co-created with her colleague and friend Maïté Prompsy the show The secret of dawn.

Emile Schaffner

Né à Fribourg en 1993, Emile grandit dans une famille où Bach côtoie Led Zeppelin et Piazzolla. Il fait sa première expérience de scène à 11 ans, dans le choeur des enfants de l’Opéra de Lausanne. C’est Carmen de Bizet, et aussi le début d’une passion.

 

À 14 ans, il se met à la guitare et au piano pour s’accompagner dans un contexte pop-rock. Entre 16 et 20 ans, il est leader d’un trio batterie-guitare-basse et chante ses compositions, dans un rock teinté de musique électronique et de poésie anglophone, pour culminer sur une tournée en Argentine en 2013.

 

À l’aube de la vingtaine, c’est le jazz qui fait son apparition dans son monde, en même temps que la langue française et l’amour pour les musiques improvisées.

 

Dans ses projets actuels, il y a Duo Tempête, où se rencontrent une batterie et un chant libres et aventureux, et MONUMENT, un quintet rock industriel-psyché.

 

Après avoir obtenu le diplôme de la section préprofessionnelle de l’EJMA à Lausanne, il étudie le chant jazz à la HEMU avec Susanne Abbuehl, et transmet à travers la musique l’insolent plaisir de vivre.

 

Born in Fribourg in 1993, Emile grew up in a family where Bach was next to Led Zeppelin and Piazzolla. He made his first stage experience at the age of 11, in the children’s choir of the Lausanne Opera. It was Carmen de Bizet, and also the beginning of a passion.

 

At 14, he started playing guitar and piano to accompany himself in a pop-rock context. Between 16 and 20, he is the leader of a drum-guitar-bass trio and sings his compositions, in a rock tinged with electronic music and English poetry, culminating in a tour in Argentina in 2013.

At the dawn of his twenties, jazz made its appearance in his world, along with the French language and a love of improvised music.

 

His current projects include Duo Tempête, where free and adventurous drumming and singing meet, and MONUMENT, an industrial-psychic rock quintet.

 

After graduating at the pre-professional section of the EJMA in Lausanne, he studies jazz singing at the «Haute Ecole de Musique de Lausanne » with Susanne Abbuehl, and transmits through music the insolent pleasure of living.

Félix Bettems

Né en Suisse en 1990, Félix Bettems s’initie au monde de la musique d’abord par le tambour puis à la batterie et aux percussions en école de musique. Après un apprentissage professionnel il découvre le monde du jazz en intégrant la section préprofessionnelle de l’EJMA à Lausanne avant de poursuivre ses études à l’HEMU de Lausanne en section Jazz comme élève de Marcel Papaux. C’est sous son enseignement, la rencontre avec des musiciens de tous horizons et de renom comme la création d’un projet avec Pascal Auberson en collaboration avec l’HEMU et la participation à autant de projets rock, alternatifs, formations de jazz, ensembles expérimentaux que sa passion pour la musique s’étendit du rock au jazz de toutes époques, des musiques traditionnelles brésiliennes, cubaines, aux musiques contemporaines, classiques, minimalistes. Actuellement il est en master à la haute école de musique de Bern.

 

Born in Switzerland in 1990, Félix Bettems was first introduced to the world of music with the drum instrument, then to drums and percussion in music school. After a professional apprenticeship he discovered the world of jazz by integrating the pre-professional section of the EJMA in Lausanne before continuing his studies at the HEMU of Lausanne in Jazz section as a student of Marcel Papaux. It is under his teaching, the meeting with musicians of all horizons and renowned as the creation of a project with Pascal Auberson in collaboration with the HEMU and participation in as many rock projects, alternative, jazz bands, experimental ensembles as his passion for music extended from rock to jazz of all eras, from traditional Brazilian, Cuban, to contemporary, classical, minimalist music. Currently he  masters at the Bern University of Music.

Jelena Dojčinović

Jelena Dojcinovic est née à Lachen SZ et a commencé le chant à l’age de 16 ans. Elle étudie le chant classique depuis l’automne 2015 à l’HEMU (Haute Ecole de Musique) de Lausanne dans la classe de Frédéric Gindraux. Jelena a des nombreuses expériences en tant qu’actrice. Elle joue par exemple dans la création de la pièce Verhext! du compositeur contemporain Mischa Käser au Zürcher Tanzhaus ou encore dans plusieures projets de l’atelier lyrique de l’HEMU. En Printemps 2017, Jelena a joué le rôle de Fiordiligi dans Così Fan Tutte dans une production avec l’orchestre symphonique du canton de Schwyz. Plus récemment elle incarne Bastienne dans l’opéra Bastien et Bastienne et Soeur Constance dans Les Dialogues des Carmélites.

 

Jelena Dojcinovic was born in Lachen SZ and began singing  at the age of 16. She studies classical singing since autumn 2015 at the « Haute Ecole de Musique de Lausanne »(HEMU) in the class of Frédéric Gindraux. Jelena has many expériences as an actress. She plays for example in the creation of the play Verhext! of the contemporary composer Mischa Käser at Zürcher Tanzhaus or in several projects of the HEMU lyric workshop. In Spring 2017, Jelena played Fiordiligi’s role in Così Fan Tutte in a production with Schwytz township’s Symphony Orchestra. More recently she played Bastienne in the opera Bastien and Bastienne and Sister Constance in The dialogues of the Carmelites.

Concerts

Concerts passés :

– Concert de bachelor – BCV Concert Hall – juin 2016

– Eglise St-François- Lausanne – 14 janvier 2017

 

Concerts à venir :

– Concert de master – 28 mai 2018

Fiche technique 

Il n’y a pas de fiche technique particulière car le groupe s’adapte à chaque lieu pour sélectionner son mode de jeux et ses compositions, essayant le plupart du temps de jouer essentiellement en acoustique.

 

Voici la fiche techinque du concert au BCV concert hall le 28 mai 2018